Rencontre du 6 Décembre 2017 avec Adriano BALLARIN, maire de Crespières

L’A.D.S.C souhaite partager avec vous le compte rendu de notre dernier échange avec le maire. Le bureau de l’association rencontre périodiquement l’équipe municipale afin de faire le point sur l’actualité en cours.

Faites vos commentaires, partager vos questions !

Un petit « Like -J’aime » ça fait du bien aussi !

1-    Le TNV – Un projet …. sur le pas de tir : 

Monsieur le Maire a récemment rencontré le Préfet et le sous-Préfet des Yvelines. Il a eu confirmation du déclassement de terrains militaires, situés à Crespières et classés jusque-là : ZNIEF (zone naturelle d’intérêt écologique et faunistique). Ces zones ne sont donc plus protégées et seront vendues et après modification du PLU. Des équipements sportifs pourront y être construits : le TNV s’est porté acquéreur.

La mairie de Crespières :

  • Annonce ne pas prendre la responsabilité d’une modification du PLU si toutes les garanties en terme de sécurité, nuisances acoustiques, environnementales et de circulation n’étaient pas apportées.
  • Assure qu’une nouvelle étude acoustique est prévue,  la précédente étant incomplète et non contradictoire.
  • Ne souhaite pas que la commune supporte les frais de la modification du PLU en cas de classement du projet en « projet d’intérêt général ».
  • Se dit être très sensible à la protection de la flore et de la faune endémique sur les plateaux calcaires de Crespières. Ce projet devra en garantir la protection.
  • Se dit convaincu que le centre de tir servira pour les J.O. de 2024, ce qui impliquerait  un bouclage du projet fin 2019.
  • Nous précise avoir demandé et obtenu qu’il n’y ait pas d’établissement de restauration sur le site du TNV.

Monsieur le Maire note les demandes de l’ADSC :

  • D’avoir des informations plus précises concernant les conséquences de ce projet sur la circulation dans Crespières. Il nous informe qu’une étude d’impact a déjà été réalisée, et nous en remet un exemplaire. (NDLR : après lecture, aucune analyse précise du nombre de voitures supplémentaires dans Crespières n’y figure)
  • D’avoir les résultats de l’étude d’Alisea concernant l’impact du projet sur l’environnement.

L’ADSC considère, en l’état actuel des informations dont elle dispose et de sa connaissance du dossier, que notre village n’a rien à espérer ni à gagner de la réalisation de ce projet, qu’elle estime plutôt porteur de risques de diverses natures. 

2-    La maison médicale :

Emplacement Maison Médicale

           L’ADSC souligne l’urgence d’avoir un médecin à Crespières et les difficultés rencontrées par d’autres communes à « remplir leur maison de santé »

  1. Ballarin regrette de ne pas avoir obtenu de réponse favorable de la part des médecins contactés : ceux-ci demandent de pouvoir travailler à plusieurs pour échanger sur leurs diagnostics et se ménager du temps libre. Pour Monsieur le Maire, la construction de la maison médicale doit donc être entreprise rapidement.

Aussi dans une première phase, en 2018, le projet sera étudié : études des plans proposés par les architectes : de la maison médicale, des 2 logements des internes, du parking et modification du PLU. La construction, après appel d’offres, devra être achevée fin 2019. Ceci est également une condition pour le maintien de la pharmacie à Crespières.

Dans une 2° phase le reste du terrain (hormis une réserve foncière) sera vendu pour la construction de 15 maisons individuelles. 

3-    Les chemins communaux :

Sentier des Moulins

L’ADSC signale que le sentier des Moulins ne permet plus de rejoindre celui qui contournait le Château de Wideville, en longeant la clôture, pour rejoindre Davron. Son accès est interdit par un amas de branchage et de pierres déposés par un agriculteur de Crespières. Ce passage utilisé depuis très longtemps devrait en garantir l’usage (cf. code rural : droit d’usage). Monsieur le Maire doit en parler avec l’agriculteur concerné.

4-    Dépôts d’ordures et autres déjections canines

Nous proposons à Monsieur le Maire de lui donner un plan de Crespières mentionnant l’implantation des poubelles actuelles et de celles qui seraient souhaitables d’ajouter. De nouvelles poubelles identiques aux autres seront posées selon le plan.

Au passage, l’ADSC déplore l’incivisme de certains propriétaires de chiens qui les laissent faire leurs besoins sans récupérer les déjections qui alors …. jonchent les trottoirs. 

5-    Les Tilleuls :

Monsieur le Maire confirme qu’il y aura un mur de soutènement en contrebas du parcours sportif et qu’une double haie d’espèces variées sera plantée le long et, à l’extérieur, de la clôture des résidents. Cette haie pourrait atteindre 5 mètres de haut.

Une réunion est prévue avec ADI pour aborder plusieurs problèmes dont l’état de la route et celui de l’accès des riverains.

6-    Internet :

adsl-vdsl2-ou-fibre-optique

Après plusieurs reports successifs la MED (Montée en Débit en VDSL2) devrait être mise en place fin Janvier 2018 (*) et le très haut débit fin 2020.

(*) NDLR : A noter qu’un site internet spécialisé , www.ariase.com annonce plutôt début Mars 2018

 

 

 

Autres points discutés avec Adriano BALLARIN, que l’ADSC abordera plus précisément en 2018 :  

  • Le lavoir, reconstruction à l’identique de ce qu’il était au 19ème siècle
  • L’agrandissement de la cantine scolaire 
  • Les projets de voierie ( Rue du four à chaux, Rue de l’abreuvoir, route des Flambertins) 
  • La poursuite des travaux concernant l’éclairage « leds ».
  • La poursuite de l’étude des projets : par exemple celui du presbytère.
  • M. le Maire précise que l’urbanisation de Crespières est d’ores et déjà arrêtée pour les six ans à venir. Rien ne sera construit d’ici-là que ce qui est en cours et reste à réaliser selon le PLU, ce qui représente au maximum une cinquantaine de maisons. NDLR : lors de notre entretien de juillet 2017 il avait dit : l’objectif est de 2000 habitants maximum et de 45 maisons à construire ; les infrastructures ne permettent pas plus (voiries, écoles…). Mais il n’est pas toujours possible d’empêcher le découpage de terrains privés en plusieurs lots. Le SCOT prévoit 18 maisons à l’ha et il s’impose au PLU
Publicités

4 réflexions sur “Rencontre du 6 Décembre 2017 avec Adriano BALLARIN, maire de Crespières

  1. En ce qui concerne la maison médicale et les 15 maisons à construire, c’est le terrain en vert sur le plan qui est concerné? Par quelle rue est prévu l’accès? Où seront logés les internes ?

    J'aime

    1. Bonsoir,

      Merci pour vos questions.
      C’est à l’état de projet mais : Oui, il s’agit bien du terrain vert sur le plan.
      Il y aura au moins un accès par la 307 et nous savons que la mairie souhaite créer un second accès par la rue d’Herbeville mais cela nécessite d’autres acquisitions. Nous n’avons pas d’informations sur la présence d’internes à ce stade.

      Trés Cordialement

      J'aime

  2. En ce qui concerne le CR de réunion avec Monsieur le Maire, une précision à apporter sur le NDLR relatif au SCOT. La règle est fixée en page 95 du document d’orientations et d’objectifs du SCOT. Pour résumer, l’objectif est d’arriver à 18 maisons à l’hectare en moyenne. Mais c’est une moyenne car il est autorisé un plancher de 10 maisons à l’hectare.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s