Le TNV à Crespières : Un projet maintenu dans une inquiétante opacité

b_1_q_0_p_0Le Tir National de Versailles, ou TNV, est une institution : il existe depuis un siècle et demi, comprend actuellement 1.500 adhérents et sert aussi de point d’entrainement complémentaire aux forces de police et de gendarmerie (RAID et GIGN, notamment). Le château de Versailles, propriétaire du site actuel, lui a imposé de déménager. Il est prévu d’installer le TNV sur un terrain de 6 ha, au bas du camp de Frileuse à Crespières, appartenant à la gendarmerie, et dont elle n’a pas l’utilité.  

Les principales préoccupations posées par cette implantation sont de trois ordres : risques de nuisances sonores, d’impact écologique sur la faune et la flore, d’augmentation de la circulation. A ces  préoccupations, dont on ignore si elles sont prises en compte, s’ajoute le risque élevé d’une perte de valeur de l’immobilier.

Plusieurs études ont été réalisées. 

Le TNV a commandité une étude acoustique réalisée par l’agence Gantha en septembre 2015 et  une étude d’impact sur la circulation (qui, en fait, ne donne aucune indication sur le nombre de véhicules supplémentaires induits par le projet). L’étude concernant les nuisances sonores est très incomplète : aucune analyse ne concerne les habitations de la Maladrerie pourtant très proches, un seul point sur Crespières est étudié, sans tenir compte des conditions atmosphériques. 

Des informations importantes sont également absentes : combien de pas de tirs (a priori plus d’une centaine) et de quelles longueurs ? pour quelles armes ? quelles seront exactement les mesures prises pour empêcher les nuisances sonores : quels pas de tir seront couverts et/ou enterrés ? 

Les analyses et les conclusions de l’étude sont donc très sujettes à caution. 

Le TNV s’était engagé en janvier 2017 à refaire faire une étude d’après une liste de cabinets proposée par l’association des habitants de la Maladrerie. Malgré les lettres de la Présidente de cette association et l’intervention de notre nouvelle députée, Madame Granjus, à la demande de l’ADSC,  nous n’avons aucune réponse à nos questions de la part du TNV.

Le Préfet a déclassé les terrains concernés en mai 2017 pour qu’ils puissent être achetés et une modification du PLU sera nécessaire pour qu’ils puissent être affectés à des activités sportives. En principe le Préfet doit déclarer le projet d’intérêt général. Nous ne savons pas si le TNV s’est porté acquéreur.

D’autre part la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie en Ile de France a demandé une étude d’impact écologique réalisée par le cabinet Eliséa en octobre 2016.

Il s’agit en effet d’une zone naturelle d’intérêt écologique pour la faune et la flore avec des espèces endémiques sur ces plateaux calcaires. L’étude précise les incidences sur la faune et la flore pendant la construction et pendant le fonctionnement. Des mesures sont proposées pour pallier le maximum de risques de détérioration et le suivi par un écologue est envisagé. Le TNV s’est engagé oralement  à les respecter. Les conséquences financières sont importantes aussi demandons-nous des garanties écrites.

Notre Maire, Monsieur Ballarin, ne semble pas avoir d’autres informations mais il lui semble certain que le projet se fera. Il a affirmé lors du dernier entretien que nous avons eu avec lui que le Préfet a entendu sa demande concernant la protection contre les nuisances sonores. 

Devant toutes ces incertitudes nous allons demander un rendez-vous au Président du TNV et avons déjà adressé un courrier au Préfet dans le même but.

Cartouche - copie

Publié dans TNV

Une réflexion sur “Le TNV à Crespières : Un projet maintenu dans une inquiétante opacité

  1. Sujet sensible et largement d’interêt général.
    Les quelques tirs d’entraînement des forces de sécurité, au camp de Frileuse, sont déjà clairement audibles. Avec 1500 tireurs inscrits supplémentaires, il y a de quoi s’inquiéter (les vents dominants mettent Crespières exactement en direction de la source sonore) et il est donc légitime :
    1° d’être clairement informés par les autorités
    2° d’être associés au projet

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s