Rencontre du 15 Juin 2019 avec Adriano BALLARIN, Maire de Crespières

L’A.D.S.C vous communique son compte rendu du dernier échange avec Monsieur le Maire. L’association rencontre périodiquement l’équipe municipale afin de faire le point sur les projets et l’actualité.

Faites vos commentaires, partagez vos questions !

Au travers de ses questions, l’ADSC a insisté sur la préservation du caractère villageois de Crespières, son voeu que l’esprit du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) soit respecté, ce qui n’a pas toujours été le cas pour certains projets récents, que l’urbanisation ne se déploie pas sur le plateau plus que de raison et que l’environnement, véritable richesse de Crespières soit préservé.

Etaient présents pour la mairie : Monsieur le Maire Adriano BALLARIN, Agnès TABARY 2ème Adjointe et Didier LE SAUX Conseiller municipal. Nous remercions Monsieur le Maire et l’équipe municipale pour cet échange.

Une nouvelle révision du PLU…

Pourquoi une révision de PLU (Plan Local d’Urbanisme) si rapprochée de la précédente ?

NDLR : En effet le PLU actuel date de 2014 et a déjà subi une révision en 2018. Une nouvelle révision en 2019 pose question.

Capture d’écran 2019-05-30 à 13.33.54

Adriano BALLARIN : cette nouvelle révision est nécessaire car elle accompagne la modification du PADD (NDLR : Projet d’Aménagement et de Développement Durable) qui n’a pas été faite lors de la précédente révision par souci d’efficacité (éviter des retards administratifs).

La modification du PADD est rendue obligatoire par la nécessité de rendre constructibles des parcelles qui avaient été, à tort, rendues inconstructibles par le prestataire en charge de constituer le précédent dossier PLU pour la Mairie. Cela concerne, par exemple, 2 parcelles Sente des Moulins et les parcelles des Flambertins. Depuis, un changement de prestataire a été effectué.

Adriano BALLARIN : il n’y aura pas d’autre révision de PLU jusqu’en 2026 sauf correctifs liés à des volontés de préserver des zones. Aucune modification ne permettra d’autres constructions au delà de ce qui est déjà connu.
La zone entre les Tilleuls et les Mathurins ne sera pas rendue constructible et ne fera l’objet d’aucun projet durant cette période.

Capture d’écran 2019-06-28 à 13.28.07.png

NDLR : le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) est un document d’orientation générale exprimant le projet à moyen terme de la commune. Il définit une politique d’ensemble en matière d’urbanisme et d’aménagement, dans le cadre plus large du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale, établi au niveau de la communauté de communes Gally Mauldre )

Note de l’A.D.S.C : l’A.D.S.C suivra de près ce sujet car l’urbanisation se poursuit à Crespières dans des proportions importantes parfois sans grande réussite sur l’impact visuel et l’intégration globale.

Notre richesse c’est notre caractère villageois, comme nos haies, bosquets ainsi que les zones cultivables. Chaque projet de construction vient dilapider cette richesse. A l’heure où les consciences se réveillent sur le climat et la préservation des espèces, faisons-nous les bons choix ?

L’A.D.S.C note aussi des points positifs comme le classement des murs en pierre donnant sur le domaine public.

La révision du PLU annonce un objectif de 120 nouveaux logements d’ici 2030 (ce qui correspond approximativement à 325 nouveaux habitants). Ceci inclut-il tous les projets en cours, récents ou envisagés ?

Adriano BALLARIN : ces 120 logements comprennent les 50 prévus aux Mathurins (35 appartements dans des maisons mitoyennes de 9m33 de hauteur derrière la maison médicale et 13 sur des terrains de 1000m2 donc 48 à 50 logements), 3 rue du Piège, 28 aux Tilleuls, 11 rue d’Herbeville…

Note de l’A.D.S.C : ce premier comptage donne 92 logements déjà construits, en cours ou prévus. On devrait pouvoir y ajouter les 10 encore à construire dans le parc du château et les 8 prévus rue de Moncel au sein d’un ancien corps de ferme.

La révision du PLU annonce une volonté d’atteindre 2000 habitants soit un taux de 1,5% par an. Quels sont les textes qui obligent le village à augmenter sa population ?

Adriano BALLARIN : nous avons des obligations de construire de la part de l’Etat.
Adriano BALLARIN : il se propose de nous transmettre les obligations imposées par le préfet et/ou le SDRIF (NDLR : Schéma Directeur de la Région Ile de France). Par ailleurs, il indique qu’il ne souhaite pas aller au-delà de ce chiffre qui, de son point de vue, est une optimisation financière des infrastructures.

NDLR : le SDRIF est un document de planification stratégique établi au niveau de la région, avec pour objectif de maîtriser la croissance urbaine et l’utilisation de l’espace tout en garantissant le rayonnement international de la région.
Il préconise des actions pour corriger les disparités, coordonner l’offre de déplacements, préserver les zones rurales et naturelles.Les SCOT doivent être compatibles avec le SDRIF.

Note de l’A.D.S.C : à la lecture du SCOT, rien n’oblige Crespières à augmenter sa population ou à construire. En effet, le SCOT, sur la base des chiffres 2010 de 9000 logements, demande à l’intercommunalité Gally-Mauldre de faire 1500 logements entre 2010 et 2034. Soit 7% sans aucune obligation spécifique pour Crespières qui n’est pas dans la liste des communes citées en priorité. Nous verrons donc avec Monsieur le Maire les obligations auxquelles il doit se soumettre au-delà du SCOT.

Un document officiel sur cette révision de PLU est-il disponible en complément des présentations ?

Adriano BALLARIN : le document officiel sera rendu public au démarrage de l’enquête publique après validation des services de l’état.

L’enquête publique se fera t’elle avec un commissaire enquêteur ?

Adriano BALLARIN : oui

La révision de PLU fait référence à des « Activités artisanales » : Peut-on préciser de quel type d’activités il s’agit et où seront-elles implantées ?

Capture d_écran 2018-08-29 à 10.59.30

Adriano BALLARIN : la zone concernée est celle située de chaque côté de la future maison médicale. En aucune manière il ne s’agira d’artisanat apportant des nuisances ou des panneaux publicitaires. Il s’agira de surface pour des startup et activités tertiaires. Les constructions ne dépasseront pas 9m33 de hauteur.

 

La révision du PLU fait référence à une zone d’activité en contre bas des ateliers municipaux : Y a t’il un projet aujourd’hui ?

 

Capture d’écran 2019-06-26 à 14.04.22

Adriano BALLARIN : pas de projet aujourd’hui mais ce terrain de 1000m2 est possiblement ciblé pour reconstruire des ateliers municipaux plus efficaces (C’était historiquement ce qui était prévu). Ceux actuels seraient vendus dans ce cas.

La révision du PLU fait référence à un « emplacement réservé » au sud des tennis. Quelle est la destination de cette zone ?

Adriano BALLARIN : sa destination est le développement sportif mais aucun projet n’existe aujourd’hui. L’intercommunalité avait émis l’envie d’y positionner des équipements mais ceci n’est plus à l’ordre du jour.

Capture d’écran 2019-06-26 à 14.00.48

A noter qu’un projet pour recevoir une entreprise mettant en avant la thérapie par les chevaux avait demandé un terrain mais ceci a été refusé car les chevaux peuvent endommager les prairies calcicoles.

Note de l’A.D.S.C : cette zone est actuellement une zone naturelle de grande richesse. L’ADSC souhaite que cette zone soit classée inconstructible

 

 

 

 

Et à propos du Château de Sautour ?

cropped-dsc03250.jpg

Adriano BALLARIN : la zone du château devrait faire l’objet d’un projet de réhabilitation du bâtiment principal, du château et des annexes, et du réaménagement du parc. La zone est classée UE c’est-à-dire destinée à des équipements d’usage collectif, à dominante sociale.

Note de l’A.D.S.C : Il est évoqué la construction d’un équipement neuf d’intérêt collectif prés du château. L’ADSC souhaite que les cônes de vision (épannelage) soient étudiés avec soin pour que les points de vue depuis le reste du village ne soient pas dégradés.

Si ce projet voit le jour, l’ADSC souhaite que le premier rideau d’arbre derrière le château soit préservé (pour que l’écrin vert derrière le château perdure) et que cette construction ne « dépasse » visuellement le château.

Ferme de l’Aunaie

Capture d’écran 2019-06-26 à 14.25.13

Adriano BALLARIN : il est prévu d’ajouter une zone constructible de 1500/2000m2 à la ferme de l’Aunaie (vers Crespières) pour permettre l’extension des activités (Meunerie et bâtiments de stockage). Il sera demandé la plantation d’une lisière végétalisée. Un projet plus global de 170ha de BIO est en cours d’élaboration.

Respect du SCOT

L’ADSC constate que certains éléments de l’esprit du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) ne sont pas toujours pris en compte dans les projets (lisières, perspectives…)

images.jpgQue va-t’il être fait pour respecter les règles sur les Lisières urbaines par exemple aux Tilleuls ?

Adriano BALLARIN : rien n’est prévu actuellement Monsieur le Maire accepte de rediscuter avec le propriétaire des terrains autour des Tilleuls pour voir ce qu’il est possible de faire.

Note de l’A.D.S.C : nous avons insisté sur le fait que nous considérions l’absence de lisière comme une faute qu’il faut corriger.

Le SCOT prévoit qu’un document décrivant les cônes de vues soit disponible, or rien ne paraît exister aujourd’hui. Qu’en est il ?

Adriano BALLARIN : un document est en cours et sera fourni avec les éléments de PLU au moment de l’enquête publique.

Le SCOT prévoit que l’épannelage (perspectives) soit pris en compte dans les projets. Est ce bien pris en compte à Crespières ?

Adriano BALLARIN : le sujet est bien pris en compte, par exemple pour le projet d’équipement neuf prés du château. Un prestataire prendra les côtes et la construction ne dépassera pas 9m33. Des projections seront faites depuis la rue du piège pour mesurer l’impact.

Projet des Mathurins

L’Architecture ou l’implantation sont elles disponibles pour les Crespiérois ? Est il prévu de présenter le projet aux Crespiérois avant que toutes les décisions ne soient prises ?

Capture d_écran 2018-08-29 à 10.59.30Adriano BALLARIN : le choix du promoteur n’est pas encore fait mais il est prévu une présentation aux Crespiérois dés que des plans/projections seront disponibles.

Adriano BALLARIN : le choix du promoteur n’est pas encore fait mais il est prévu une présentation aux Crespiérois dés que des plans/projections seront disponibles.

Par ailleurs, la mairie se chargera pour la fin d’année de présenter le projet de la maison médicale.

Note de l’A.D.S.C : l’ADSC souhaite que les projets soient présentés aux Crespiérois avant que tous les choix ne soient faits.

> Le projet des Mathurins pose question au sein même du conseil municipal. certains élus sont inquiets de voir se renouveler les reproches faits au projet des Tilleuls. Ceux en charge assurent qu’une paysagiste sera partie prenante dans le projet pour la mise en place de lisières boisées et que les Mathurins sont sur des courbes de niveaux inférieures à celles des Tilleuls. (problématique d’épannelage/perspectives)

C’est le promoteur Bouygues qui a été choisi par 9 voix et 5 pour Nexity au dernier conseil municipal. Le choix est surprenant car le nombre de logements et leur prix sont supérieurs à ceux de Nexity. Or l’objectif était de favoriser la venue de jeunes ménages donc des prix accessibles : différence de 500€ le m2 entre les 2 projets.

Maison médicale

Qu’en est il des médecins ?

Pole med

Adriano BALLARIN : seuls les médecins généralistes ne se sont pas proposés. Ceux-ci attendent que le projet soit livré pour se positionner.

Sinon, ont déjà validé, les spécialistes suivants : Ostéopathe, Kinésithérapeute, Dentiste, Infirmières, Podologue, Pédiatre, Sage-femme, Diététicien. Il est par ailleurs prévu 2 salles dans le cadre de la collaboration avec l’hôpital de POISSY.

Note de l’A.D.S.C : peu de changement ici depuis notre dernière rencontre avec Monsieur le Maire le 09 Février dernier.

La réussite de la maison médicale est bien évidemment liée à la présence de médecins, en particulier de généralistes. Une concurrence est visible entre les communes, toutes veulent leur maison médicale mais il est peu probable que toutes survivent.

A propos de concurrence : 19 communes des Yvelines vont bénéficier d’une subvention du Conseil régional pour la construction d’une maison médicale, notamment celle de Maule qui devrait ouvrir mi-2020. Crespières et Saint-Nom-la-Bretêche ne figurent pas dans cette liste. Cela confirme une réelle concurrence…

Qu’en est il du calendrier sur ce projet ?

Adriano BALLARIN : début des travaux Juin 2020

A propos de l’antenne FREE

90CB8508-4EE6-428B-A473-E35F3B872B13
Est il prévu une extension de l’antenne FREE par Orange ?

Adriano BALLARIN : oui et aussi par BOUYGUES

L’antenne Free fonctionne-t-elle ?

Adriano BALLARIN : non, ça devrait être prévu en septembre. FREE attend que ORANGE et BOUYGUES s’engagent.Adriano BALLARIN annonce que les arbres promis pour cacher l’antenne seront plantés à l’automne. Ces arbres auront 10 à 12 mètres au moment de la plantation.

Note de l’A.D.S.C : reste un point non abordé en réunion c’est le risque de voir l’antenne rallongée pour être en mesure d’accueillir les équipements d’ORANGE et FREE. L’ADSC reprendra ce point.

A propos du traitement des déchets

Quelles nouvelles sur le remplacement du SIEED ?
man-tgs-camion-poubelle-avec-chargement-arriere-vert

Adriano BALLARIN : préfère que cette prestation rentre dans l’intercommunalité. Tractation en cours pour un changement courant 2020. Ceci permettrait 2 passages par semaine et 6 fois par an pour les encombrants et pour moins cher.

Qu’est il prévu pour promouvoir la baisse du volume de déchets et la promotion du compostage ?

Adriano BALLARIN : l’intercommunalité propose des composteurs à prix coûtant.

A ce propos le Maire évoque le fait qu’une volonté de réduire les déchets de restauration est mise en oeuvre à l’école qui dispose d’un poulailler.

L’ADSC s’inquiète de la qualité du tri des déchets par l’école (non respect poubelles vertes / jaunes)

Adriano BALLARIN : il se propose d’en parler à l’école.

Festival BD

Adriano BALLARIN : le festival est relancé par l’intermédiaire de l’intercommunalité avec la prochaine session du 14 & 15 Septembre 2019. Cette session est organisé à Saint-Nom-La-Bretèche. En 2020 cela sera probablement sur Maule. Et plus tard à Crespières.

 

001_2019_gf

Rédacteurs/Correcteurs : MJS, JFC, APR, GEV, DLM, MGR

Découvrez le Conseil de l’A.D.S.C : BUREAU & CONSEIL DE L’A.D.S.C

Cartouche - copie


4 réflexions sur “Rencontre du 15 Juin 2019 avec Adriano BALLARIN, Maire de Crespières

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s