Echange du 05 Novembre 2019 entre l’A.D.S.C et Adriano BALLARIN, Maire de Crespières

L’A.D.S.C vous communique son compte rendu du dernier échange avec le Maire de Crespières, Adriano BALLARIN.

L’association, qui se positionne en acteur de la démocratie au sein du village et de la communauté Gally – Mauldre, rencontre périodiquement l’équipe municipale afin de faire le point sur les projets et l’actualité. 

Faites vos commentaires, partagez vos questions !

Etaient présents pour la mairie : Monsieur le Maire Adriano BALLARIN. Pour l’A.D.S.C : Marc JAUSSAUD, Président de l’A.D.S.C et Martin GRONIER, Vice-Président & Trésorier de l’A.D.S.C.

En préambule, Adriano BALLARIN, ci-après « AB« ,  annonce que le 6 juin 2020 aura lieu une triple inauguration : la sente piétonne de la place de l’église à l’entrée de l’école, la micro-crèche, et le presbytère. 

Urbanisme à Crespières

Note de L.’ADSC : Le code de l’urbanisme, en vertu de notre agrément d’Association Locale d’Usagers (ALU), nous donne un droit à être consultés pour l’élaboration du PLU, à n’importe quel stade de son élaboration, et ceci avant que les choix ne soient définitivement faits. 

L’ADSC attache la plus grande importance aux conditions de mise en œuvre du SCOT de Gally Mauldre et à l’intégration de ses dispositions dans le futur PLU. Le SCOT a en effet un certain nombre de principes applicables au PU et à l’urbanisme local. Notamment : 

  • Insertion paysagère et architecturale du bâti agricole (espaces plantés, prise en compte d’éventuelles nuisances, utilisation prioritaire du bâti existant…)
  • Mise en place de « cônes de vue » pour préserver les paysages bâtis et naturels de qualité
  • Encadrement de l’urbanisation des lisières urbaines Ce point prend une importance particulière avec la préparation d’un décret visant à règlementer l’usage de certains produits à proximité immédiate des habitations
  • Valorisation paysagère des entrées de villages : prise en compte du relief, et de « l’épannelage » (silhouette harmonieuse du village vu de l’extérieur) …
  • Exigence de qualité urbaine et architecturale…

 

 

Les Mathurins : 50 logements prévus

Le conseil municipal a choisi le constructeur Bouygues. Où en est-on ? 

Capture d’écran 2019-11-25 à 17.25.46AB : Le premier plan de masse, présenté par Bouygues, a été refusé car jugé trop géométrique, c’est à dire ne prenant pas en compte le côté diffus, multi-directionnel, discontinu et varié du village. 

Un autre plan de masse suivra, tenant compte de ces remarques.  L’A.D.S.C recevra les éléments graphiques de ce projet.

AB a notamment insisté sur le système de récupération des eaux de pluies, avec infiltration partielle par les noues qui seront mises en place.

Note de l’A.D.S.C : Nous apprécions le souci écologique de récupération des eaux de pluie et nous attendons les documents relatifs à ce projet. 

Il s’agit en effet de vérifier le respect des préconisations du SCOT qui disposent que : « les documents d’urbanisme ….prendront en compte le relief pour mieux organiser les voiries  et les implantations, …notamment en interdisant un étalement urbain ou un développement linéaire le long des axes de communication », « l’aménagement des entrées de ville nécessitera une forte prise en compte afin d’aménager des entrées fonctionnelles et paysagères… ». 

Mais l’ADSC se souciera également des contraintes imposées en matière écologique par le cahier des charges soumis aux architectes.  Nous avons demandé au maire de nous le transmettre. De nombreux autres points restent à définir : esthétique des bâtiments, nombre et emplacement des parkings ? Voies internes de circulation ?

Lors de l’entretien du 15/06/2019 AB nous avait assuré qu’une présentation serait faite aux Crespiérois dès que les plans/projections seraient disponibles. Nous attendons cette présentation et espérons que tous ces points pourront être alors discutés dans l’intérêt général.

 

Les Mathurins : Maison Médicale

Les travaux devaient commencer en 2019. Où en sommes-nous ?

Pole med

AB : La surface prévue est de 450 m2 au sol, avec un étage qui recevra 4 à 5 appartements locatifs. (1 F4, 2 F3, 2 Studios).

Ce bâtiment sera auto-suffisant en énergie. La pharmacie devra suivre les mêmes règles d’architecture et d’intégration.

Nous en sommes à l’étape du choix du concepteur. Pour ce choix du concepteur, la démarche, en 4 étapes, est engagée :

  1. Appel à candidatures par demande des books des candidats (32)
  2. Le choix de 3 d’entre eux sera effectué
  3. Les 3 retenus devront présenter une esquisse du projet (3K€ de subvention)
  4. Choix final  du lauréat.

Note de l’A.D.SC sur la base d’entretiens précédents : Nous avions noté que cette étude se ferait avec EKOPOLIS « Pôle de ressources francilien pour l’aménagement et la construction durable », association reconnue par l’ADEME.  L’architecte d’EKOPOLIS proposerait une vision qui promeut l’intégration du projet à long terme. En particulier sur l’agencement des bâtiments, les liaisons  avec le reste du village. L’architecture serait en harmonie avec le bâti existant à Crespières. Une architecte paysagiste serait aussi sollicitée pour les bordures et lisières de parcelles.

L’ ADSC insiste sur le fait que prendre des médecins déjà installés dans les communes à proximité ne serait pas constructif : 

AB est de cet avis et dit que les médecins seraient ciblés prioritairement non encore installés 

 

Une résidence pour personnes âgées à Crespières

EPHAD ? Maison de retraite ? Résidence pour personnes âgées ? De nombreux concepts ont été envisagés pour une implantation dans le parc du Château. Où en est le projet ?

Capture d’écran 2019-11-19 à 17.21.39

AB : Il ne s’agit pas d’un projet d’EPHAD mais plutôt de « maison intergénérationnelle » ou de « résidence services » 

AB en a visité plusieurs (Gargenville, Morainvilliers ..), où cohabitent des personnes âgées, des familles monoparentales, et des travailleurs isolés. 

Format usuel : 3500 m2 pour 80 à 100 logements.

AB est déjà en contact avec des promoteurs spécialisés, et en particulier « Marianne ». Ce dernier souhaiterait intégrer des logements dans le château. L’accès se ferait exclusivement depuis la D307. 

Le chemin des Tournelles est préservé. Une route conduirait au château à travers bois. (Entrée commune avec le parc du château ou séparée)

La hauteur maximale de 9,40 m serait impérativement respectée. 

Exemple d’une réalisation « Marianne »

mouroux-facade

Note de l’A.D.S.C : Ce projet surprend et inquiète beaucoup l’A.D.S.C. Quel est l’intérêt d’un tel projet pour la commune ? Une maison intergénérationnelle existe déjà à Maule et dans d’autres communes des Yvelines. Quelle esthétique pour ces logements sociaux ? 

La surface envisagée et le nombre de logements sont importants et cette  bétonisation qui comprendra aussi voies de circulation et parkings va entraîner la suppression d’une partie des arbres. Construire des logements dans le château avait déjà été envisagé il y a quelques années et finalement jugé impossible.  

Comme pour les autres projets, l’A.D.S.C, en sa qualité d’ALU, devra avoir accès aux documents et devra être consultée à toutes les étapes du projet.

 

Population et démographie 

Pourquoi favorisez-vous une augmentation de la population de Crespières beaucoup plus rapide que celle prévue par le SCOT ? Presque 2000 habitants pour (soit +20%) dés les années 2020/2025 au lieu des 5% prévus par le SCOT pour 2035. 

Note de l’A.D.S.C : L’avant-projet de PLU indique en effet « une augmentation de 325 habitants pour une population proche de 2000  habitants ». (La population actuellement mesurée est de 1578, soit une augmentation plus proche de 400 que de 325)

AB : Note la diminution des recettes fiscales de la commune dues aux réformes (suppression de la taxe d’habitation,  péréquation de plus en plus pénalisante  entre les communes riches et moins riches), qui se traduisent, sur une dizaine d’années par une baisse de près de 30 % des revenus de la commune. Une hausse de la population, dans la limite de 2000 habitants maximum, permet de compenser cette baisse.  L’augmentation de la population permettra l’optimisation du personnel de la mairie qui représente 56% des coûts. L’atteinte des 2000 habitants se fera à personnel égal (à un agent d’entretien près)

AB réaffirme qu’après les Mathurins, il n’y aura plus de constructions de lotissement à Crespières avant 2026, seulement 10 à 20 maisons en densification. Le PLU ne sera plus révisé avant 2026.

Capture d’écran 2019-06-28 à 13.28.07

Par contre le SCOT devrait être révisé en 2024 (fréquence officielle de 6 ans), mais la fameuse « dent creuse » entre les Tilleuls et la rue d’Herbeville serait exemptée de toute modification (non constructible).

Note de L’ADSC : L’A.D.S.C enregistre avec satisfaction cette volonté de limiter à l’avenir les zones constructibles et de fait l’augmentation de la population et espère que la future municipalité la mettra en oeuvre. Elle s’interroge sur le respect de ce plafond de 2000 habitants avec les 90 résidents supplémentaires de « la maison intergénérationnelle ou de services » si le projet voit le jour. L’ADSC restera très vigilante  quant  à la croissance démographique envisagée pour Crespières et insistera pour un respect des préconisations du SCOT.

 

 

Lisières et glyphosate 

Note de l’A.D.S.C : Lors de l’entretien de juin 2019 le maire nous avez dit reprendre les négociations avec le propriétaire des terrains longeant les Tilleuls pour planter des arbres. 

Les Tilleuls n’ont pas suivi cette règle et il est pourtant essentiel que des lisières soient intégrées dans les projets avant construction. Comment s’assurer que cela sera pris en compte dans les projets futurs ?

Capture d’écran 2019-11-04 à 13.38.21AB : Pour les Tilleuls les négociations de rachat des terrains n’ont pas abouti à ce stade.

Concernant les Mathurins : l’intervention de l’urbaniste Mme Claus qui a une grande expérience et qui travaille en amont des architectes des promoteurs devrait éviter le problème rencontré aux Tilleuls.  

Note de L’ADSC : L’association pense que les lisières sont aussi une solution pour se protéger des pulvérisations de pesticides et des traitements agricoles. Le décret va sortir mais que quelle sera votre position quant à sa mise en oeuvre pratique ?

AB  : Valide  le fait que les lisières sont la meilleure prévention contre les traitements par pesticides et herbicides. Il précise qu’il a déjà reçu une lettre d’habitants des Tilleuls au sujet des traitements.

L’ADSC suggère, pour tenir compte des intérêts des agriculteurs et des résidents, que soit mis en place, dans un premier temps, un système de communication des dates et heures de pulvérisation comme cela se fait déjà dans certaines communes. 

 

Le bâti agricole

Le SCOT prévoit l’insertion paysagère des nouvelles constructions agricoles. Comment comptez-vous faire appliquer ces règles pour les prochains bâtis agricoles ?

La-Ferme-Neuve-a-Crespieres

AB : Le projet de conversion bio de la Ferme Neuve (170ha en BIO) entraînera la construction de nouveaux bâtiments agricoles. Les préconisations, notamment concernant les lisières, devront être suivies. Le bâti aura un habillage bois. Ce projet comportera une « valeur ajoutée » permettant la viabilité du projet : une meunerie. Le Maire demandera aussi au propriétaire de replanter des bosquets sur son exploitation afin de générer de la biodiversité. Il semblerait d’ailleurs que cela soit l’intention du propriétaire

 

Les cônes de vue 

 Le SCOT prévoit que « La localisation précise de ces points de vue et l’emprise de leur cône de visibilité devra être effectuée par le PLU »

Le sujet a déjà été abordé lors de l’entretien précédent. AB nous avait dit qu’un document était en cours et serait fourni avec les éléments du PLU au moment de l’enquête publique. 

Les  cônes de vue sur la 307 sont, bien sûr, d’actualité. Ceci doit être prévu dans la révision du PLU. Que comptez-vous faire ?

AB : Ne souhaite pas dupliquer la notion de cônes de vues sur des zones déjà réputées inconstructibles.  Suggère que l’ADSC propose des cônes de vues pour Crespières. 

Note de l’A.D.S.C : En effet les cônes de vue n’ont pas été définis pour Crespières. Or le SCOT demande d’identifier les points de vue particuliers et intéressants pour le maintien de la qualité des paysages bâtis ou naturels. 

L’ADSC étudiera donc l’élaboration d’une liste potentielle selon la définition des cônes de vue prescrite par le PLU. 

 

Les prairies calcicoles

Certaines communes de l’intercommunalité  se lancent dans un projet pastoral. Quid  de Crespières ?

AB : souhaite la  présence d’ovins sur les prairies mais refuse des chevaux, trop impactants en terme d’environnement. Pour l’instant, pas de projet clair, sur les parcelles du  Clos Chaudron,  le propriétaire refusant de vendre ces parcelles. 

 

Antenne FREE

90CB8508-4EE6-428B-A473-E35F3B872B13
AB : Elle devrait être mise en route le 15 novembre sans surélévation.

De nouveaux arbres seront plantés en remplacement des premières plantations trop petites.

Note de l’A.D.S.C : L’association s’inquiétait de la possible surélévation de l’antenne compte tenu de la volonté d’ORANGE d’y ajouter des équipements.

 

 

 

La FIBRE

adsl-vdsl2-ou-fibre-optique

AB : La mise en route se fera au cours du 2ème semestre 2020. Les  fourreaux déjà installés dans la  plupart des rues.

 

 

 

Découvrez le Conseil de l’A.D.S.C : BUREAU & CONSEIL DE L’A.D.S.C

Cartouche - copie


5 réflexions sur “Echange du 05 Novembre 2019 entre l’A.D.S.C et Adriano BALLARIN, Maire de Crespières

  1. Merci pour ce CR détaillé.
    Je suis heureux de la prise en compte dans les projets de construction du caractère diffus et multi-directionnel du village. Les Tilleuls ne l’ont pas permis. Dommage.
    En ce qui concerne les lisières des Tilleuls, dommage également que les riverains n’aient été entendus à l’époque ni par la mairie ni par le commissaire enquêteur. Pour celà il aurait fallu intègrer la lisière dans la surface vendue au promoteur, ce qui réduisait la densité de construction et donc le prix de vente de la friche. On peut s’en soucier maintenant mais quel est l’agriculteur riverain des Tilleuls qui acceptera de brader maintenant sa terre? Regardons les ordres de grandeur : de part et d’autre du grillage, 1 euro le m2 en terre agricole ou 300 euros le m2 en terrain à bâtir. Je serais curieux de connaître le prix d’achat proposé par la commune et celui réclamé par le propriétaire. En tout cas, il faut aboutir dans l’interêt du village.

    J'aime

  2. /FREE
    A date du 20 novembre, en utilisant RNC mobile chacun peut constater que l’antenne est inactive malgré une autorisation de mars 2018 et une modification du 18 octobre 2019. Elle devrait émettre en 3 & 4 G.
    Il y a beaucoup d’antennes FREE inactives le long de la D307 (ex. Feucherolles) et nous dépendons donc de sites très distants.

    J'aime

  3. il avait été suggéré 23 habitations aux tilleuls par les riverains ,ce qui laissait de la place pour les lisières et à noter que la présentation publique du projet était d’un douzaine de maisons puis un autre de 31 maisons .Alors 50 logements entre rue d’herbeville et D307 version 2019 seront certainement dépassés selon le même principe!

    J'aime

  4. Je suis habitant depuis une dizaine d’année à Crespieres je suis totalement contre le projet de « maison intergénérationnelle » ou de « résidence services » cela ne rentre pas l’esprit village que j’attends de Crespieres. Ce genre de projet va faire partir un certain nombre de famille dont la mienne.

    J'aime

  5. Bonjour,
    Je ne vois pas non plus l’intérêt du projet de « maison intergénérationnelle » ou de « résidence services pour les habitants de Crespières, hormis l’obtention de subventions et de recettes fiscales supplémentaires pour la commune …. et tout cela à quel prix !!!
    Ce projet de 100 logements au sien du Parc du Château va métamorphoser profondément son paysage et dévaloriser son patrimoine immobilier.
    Le village va perdre son côté pittoresque, son identité et surtout sa tranquillité.
    Les services et l’infrastructure du village ne sont ni adaptés, ni en mesures d’absorber l’accroissement rapide de sa population en laps de temps aussi court.
    À ce stade, les contours de ce projet semblent encore flous et il est essentiel de surveiller rigoureusement son évolution.
    Il est important également que les tous les Crespiérois soient associés aux décisions qui conduisent à une modification de leur milieu de vie sans que cela ne puisse se transformer en fatalité.
    Il faut toutefois rester prudent quand à l’annonce de telles décidions qui pourrait conduire à une désertification inattendue du village plutôt qu’à un accroissement de sa population.
    Bien à vous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s